Nos Vins

Le Sylvaner : vin blanc d’Alsace

Le vin en général, qu’il soit rouge ou blanc, est un alcool consommé par bien des sociétés à des occasions diverses et variées. Les caractéristiques que possède un vin, qu’il s’agisse de sa couleur, de son arôme ou encore de ses arômes, dépendent fortement du cépage utilisé pour sa production. Il peut s’agir d’un seul cépage ou au contraire d’un assemblage de cépages. Apprenez en plus sur le Sylvaner D’alsace, le cépage utilisé pour l’élaboration du vin blanc d’Alsace.

Sylvaner

Nos meilleurs Sylvaner d'alsace

Le Sylvaner, qu’est-ce que c’est ?

Avant de définir ce que c’est que le Sylvaner, il est important de savoir ce que c’est qu’un cépage en général. Le cépage ou variété en langage scientifique, désigne la subdivision d’une espèce de vigne ou encore un fruit appartenant à cette unique subdivision d’espèce, qui donne un raisin aux caractères spécifiques. La France compte dans ses terroirs plus de deux cents cépages libres de culture.

Pour ce qui concerne le Sylvaner d’Alsace, il s’agit d’un cépage qui produit non pas du raisin de table, mais plutôt du raisin de cuve, principalement destiné à la production de vin. C’est donc la raison pour laquelle il est très rare de trouver sur nos tables à manger des raisins issues de ce cépage.  Le Sylvaner blanc est un cépage d’origine européenne, provenant précisément de la région de l’Autriche. Vous pouvez facilement en trouver en France, surtout dans la région de l’Alsace sous l’appellation de «Sylvaner».

cépage sylvaner

Les vins blancs alsaciens

Les spécificités du Sylvaner

Le sylvaner d’alsace est un vin blanc sec produit en France dans la région d’Alsace. Il est issu du cépage sylvaner, qui donne un vin au goût fruité avec des notes de pomme et de citron. Sylvaner d’alsace est un vin versatile qui accompagne bien les plats légers comme les salades ou les poissons. Il peut également être servi en apéritif ou comme vin de dessert. Le sylvaner d’alsace est souvent considéré comme un vin « entry level », car il est facile à boire et peu coûteux. Cependant, il existe de nombreux sylvaners d’alsace de qualité supérieure qui sont produits par des viticulteurs expérimentés. Ces vins ont généralement une meilleure complexité aromatique et une plus longue finale. Les sylvaners d’alsace de

Le Sylvaner d'Alsace un cépage mis à l'épreuve

Les caractéristiques dont est doté le cépage Sylvaner sont le fruit d’un croisement entre deux cépages originels : le Traminer et Osterreichisch Weiß. Ainsi, le Sylvaner possède des bourgeons précoces qui sont exposés au gel en printemps. Près de la moitié des extrémités de rameaux nouvellement développés est couverte de poils allongés sur l’horizontal. Les feuilles les plus récentes ont une couleur verte contrairement aux anciennes qui sont plus brillantes. Ces feuilles, en plus d’avoir une surface inférieure quasiment dénuée, ont aussi des limbes tourmentés.

Le Sylvaner n’a pas de grappes de grande taille, elles sont au contraire relativement petites et compactes. Par rapport à leurs baies, elles sont soutenues par ces grappes et sont, elles aussi, petites, voire de taille moyenne avec une forme ronde. Ces baies sont reconnaissables grâce à leur couleur verte tachetée de brun. Ces taches brunes évoluent vers une couleur plus jaune, plus dorée, au fur et à mesure que le raisin muri. En bouche, ce raisin a un goût légèrement acidulé. Les baies du Sylvaner sont également caractérisées par une certaine épaisseur de la peau.

Ce cépage a un temps de mûrissement relativement long. Toutefois, il fait preuve d’une grande vigueur et d’une bonne régularité lors de la production, soit une production de 60 à 80 hl à l’hectare dans les monticules et plus de 150 hl à l’hectare dans les plaines. Tous les sols ne sont pas adaptés à la culture du Sylvaner. Ceux aérés, sableux et caillouteux sont les plus propices à cette culture. Un sol calcaire comme celui d’Alsace en particulier fait bien l’affaire.

Malgré la grande vigueur dont fait preuve le Sylvaner, il est cependant fragile face aux gelées d’hiver et du printemps. Hormis les problèmes liés aux gelées saisonnières, le développement de ce cépage est aussi compromis par plusieurs maladies végétales, parfois même à proportion épidémique, dont il constitue la proie. Il s’agit principalement du mildiou qui fait des ravages au sein des vignobles. D’autres maladies cryptogamiques affectent, elles aussi, cette variété de vigne, comme l’oïdium ainsi que la pourriture grise qui sont tous les deux causés par certains types de champignons.

Panier
Haut de page